Nos formations
Nos formations Session n°11301900030_S1
Je souhaite m'inscireJe souhaite m'inscrire à cette session
Début
25/04/2019
Fin
25/04/2019
Type
Présentiel
Nombre de places
30
Organisme financeur
dpc
Référence session
11301900030_S1
Intervenants
Docteur POUPLIN Sophie
Docteur DUBOS Annick
Public concerné
Médecins spécialistes autres que les spécialistes en médecine générale
- Médecine physique et de réadaptation
- Rhumatologie
Médecins spécialistes en médecine générale
- Médecine générale
Lieu de formation
Besoin d'aide ?
Contactez la/le secrétaire responsable de cette formation :
RENARD Monique, monique.renard@a2fm.org

Votre formation Organisme DPC

Pertinence des examens radiologiques dans les pathologies rachidiennes de l’adulte

Objectifs/niveaux requis

La prescription d’examens radiologiques est en hausse constante, année après année. Or certains de ceux-ci ne sont pas justifiés, générant irradiation inutile pour les patients et coûts importants pour l’Assurance maladie.
De plus, ces examens peuvent être anxiogènes d’autant que la prise en charge ne sera pas modifiée.
C‘est particulièrement vrai pour les pathologies rachidiennes de l’adulte, amenant :
- la HAS à produire une recommandation spécifique en 2000
- l’Assurance Maladie à écrire des fiches sur les lombalgies
- les radiologues à conclure un accord avec l’Assurance-Maladie en 2018, visant à réduire certains actes de radiologie. 60% des économies attendues proviendront de la pertinence des actes notamment, axée sur la lombalgie pour les années 2018 et 2019.

Cette formation d’une soirée a pour but de sensibiliser les médecins à mieux prescrire les examens complémentaires iconographiques dans les pathologies rachidiennes, dans un souci, tant économique pour les organismes de santé, que prévention de la iatrogénie pour la population.

L’objectif général de ce DPC est de déterminer la pertinence des examens complémentaires iconographiques dans les pathologies rachidiennes de l’adulte, en évitant les prescriptions inutiles et en limitant l’effet anxiogène induit par la prescription multiple d’examens complémentaires.

Les objectifs spécifiques sont :
1) Lister les indications de prescription radiologique dans une lombalgie aiguë
2) Etablir la hiérarchie des examens radiologiques à prescrire dans une lombalgie chronique selon le contexte
3) Lister les indications de l’ostéodensitométrie en prévention de fractures vertébrales
4) Citer les examens radiologiques à prescrire après un traumatisme cervical

Ce programme DPC ne comporte qu’une phase de formation continue, dont les objectifs sont décrits ci-dessus
S’agissant de formation continue, l’objectif est de partir des habitudes de prescriptions des participants, afin de les améliorer si elles ne sont pas optimales.

La soirée de 3 heures alternera ateliers de cas cliniques et retour en plénière avec exposés synthétiques de l’expert. Il s’appuiera notamment sur les recommandations des sociétés savantes et de la HAS.
L’organisateur et l’expert s’attacheront à présenter les situations les plus habituelles rencontrées en cabinet de ville.

Etape n°1 : Formation présentielle

Titre : Formation présentielle

Type : Présentiel

Date de début : Le 25/04/2019 à 20h30

Date de fin : Le 25/04/2019 à 23h30

Durée effective (en heures) : 3

Description :

20h (30mn) : présentation de la formation et des intervenants, avec leurs liens d’intérêt.

Présentation des participants et leurs attentes, notées par l’animateur.

20h30 (60mn) : en atelier, obj.1, 2 et 3Lister les indications de prescription radiologique dans une lombalgie aiguë.

Etablir la hiérarchie des examens radiologiques à prescrire dans une lombalgie chronique selon le contexte.

Lister les indications de l’ostéodensitométrie en prévention de fractures vertébrales.

Cas cliniques : l’animateur présente les cas et demande les examens radiologiques à prescrire, en les motivant. Chaque participant réfléchit quelques minutes, puis le groupe pose des questions sur le contexte, et détermine ensemble la liste des examens à prescrire pour chaque cas.

Cas N°1 : homme de 42 ans, vient pour sciatique aiguë survenue après avoir porté une charge lourde au travail il y a 2 semaines. Peu soulagé par les antalgiques et le repos prescrits aux urgences.

Cas N°2 : femme de 72 ans, consulte pour lombalgie depuis 2 semaines, sans facteur déclenchant.

Cas N°3 : homme de 58 ans, souffrant de lombalgies depuis plus de 2 mois, s’aggravant progressivement malgré les différents traitements essayés.

Cas N°4 : femme de 83 ans, découverte fortuite de tassements vertébraux sur une radio demandée pour suspicion de coxarthrose.

21h30 (40mn) : en plénière

Rapport des groupes, avec commentaires de l’expert.

Puis exposé de l’expert sur les examens radiologiques en cas de lombalgies. Il insistera sur :

- les facteurs de risque à rechercher par l’interrogatoire et l’examen clinique

- les examens inutiles

- la hiérarchie des examens à demander selon le contexte

22h10 (20mn) : en atelier, obj.4

Citer les examens radiologiques à prescrire après un traumatisme cervical.

Cas clinique à tiroir : une femme de 38 ans, a eu la veille un accident de voiture assez sérieux, mais n’a pas voulu être transportée à l’hôpital. Elle souffre de douleurs cervicales modérées. Quels examens radiologiques ?

Elle revient après 1 semaine, car les douleurs persistent. Autres examens ?

Puis s’installe une névralgie cervico-brachiale gauche. Quels examens ? dans quels délais ?

Le groupe travaille en commun pour déterminer la stratégie radiologique.

22h30 (30mn) : en plénière

Rapport des groupes, avec commentaires de l’expert.

Puis exposé de l’expert sur le traumatisme cervical :

- Les éléments cliniques à rechercher justifiant une radiologie urgente

- Les éléments évolutifs motivant un examen radiologique dans la suite

- Les examens à demander en priorité selon l’évolution

23h : fin de la formation

Pré-requis : Aucun

Lieu :
Clinique Mathilde
7 Boulevard de l'Europe
76100 ROUEN
Haute-Normandie, France